La Fête de sainte Anne - La Turballe - 2008


 

54 ans de la
Fête de Sainte-Anne
à La Turballe

Samedi 26 juillet 2008

 

 

La Paroisse Sainte-Anne du Pays Blanc (Communautés de la Turballe, Piriac, Saint-Molf, Mesquer et Trescalan) a fêté dignement, le samedi 26 juillet 2008, sur le port de, la 54 ème fête de Sainte-Anne.

Le soleil a voulu y participer, ce qui nous a surpris, malgré le mauvais temps des jours précédents.

Cette fête a commencé par la bénédiction du bateau "AU GRÉ DES VENTS", patrimoine de la commune depuis 1992 (suivant le plan Mellick, il serait parti "à la casse").
Il avait été construit à la demande de Jean-Pierre Lebrun (qui était présent avec son épouse) en 1964 par le Chantier Naval Croisicais, chantier François, dont madame Alberte François avec 2 de ses enfants étaient présents, l'autre constructeur, Pierre François, dit "Pierrot" s'était excusé pour raisons familiales.
Étaient là aussi, monsieur Fouchard de Couëron, qui a rénové ce navire pendant 2 ans.

- - - - - ------------------- - - - -

Assistaient également, Monsieur René Leroux, Maire, Conseiller Général, des adjoints, des membres du conseil municipal et 2 enfants représentant le conseil municipal des jeunes.

Étaient présents également, à la proue, l'équipage du "AU GRÉ DES VENTS" entourant Hugues Hervy, président de cette association; à la poupe, "les sonneurs de La Turballe" avec leur président Jean-Jacques Bellan. On remarquait également les représentants de la Gendarmerie, de la police municipale, de la SNSM.
Une assistance recueillie avait pris place sur les pontons tout en respectant la sécurité.

En remplacement de Monseigneur Jacques Fihey, souffrant, c'est le Père Victor Brosseaud, curé de la Paroisse et aumônier de la Mission de la mer entouré du Père Aimé, prêtre ivoirien, qui bénit le bateau. Le Cantique à Sainte-Anne fut repris par l'assistance.

Le point fort fut la présence de Yann Joncour qui lut un poème en l'honneur de son père et de l'équipage du bateau disparu en mer en 1988. Il termina avec la prière du marin, qui reçut de vifs applaudissements.

 

Poème : Yann Joncour
à l'honneur de son père

A travers la vitre sale
Le flot m'appelle à regarder la grève
Je me souviens et j'ai mal
Cette foutue tempête qui revient sans cesse
Ce soir de février qui m'a enlevé ce que j'aimais
Trois marins de mon pays.

Heu... Vous en faites pas, j'vous oublie pas
Toi, le fils à Gilbert et toi le gars à Jean Paul
Mais yen a un, c'était le mien, c'était mon sang.
Et dans ses mains, toute une vie que le sel a travaillé,
Dans ses yeux perdus au fond de l'horizon.
Son seul crime à lui, c'était d'être marin.

Mais la mer, elle, elle en a décidé autrement.
Et dans mes nuits, ce vent qui revient
A tout casser, à tout balayer
De mille tempêtes, de mille binious, de mille tambours
Et se levant de la mer, où mon tourment qui me tracasse
A travers la vitre sale, le beau temps revient.
Demain, j'irai leur apporter des fleurs.

La Prière du Marin (traditionnel)

Écoutez tous ce refrain
C'est la prière du marin
Nous sommes marins sur terre
Travaillant pour le pays
Nous demandons à St Pierre
Une place au paradis.
St Pierre nous a répondu
Des marins il n'en faut plus
Car sur terre, ils sont des diables
Plus méchants que des lions
Nous demandons le partage
Avec les autres du monde.
St Pierre, si tu le voulais,
Avec nous tu reviendrais.
Je te donnerai mes bottes
Mon vieux pantalon troué
Tu viendrais avec nous autres
A bord de ces grands voiliers
Une planche pour mon lit
Là, je n' dors ni jour ni nuit
Une cruche d'eau pour boire
Du pain sec à mon dessert
Que le diable emporte la marine
Je préfère être en enfer.

Ce fut alors le dépôt de gerbes à la stèle des Péris en mer, l'une par le Maire au nom de la Municipalité, l'autre par Xavier Timbo, vice-président du Comité Local des Pêches en remplacement de Dominique Lebrun, hospitalisée, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

Autre point fort, la messe sur le Terre-plein du Tourlandroux concélébrée par le curé de la Paroisse entouré des Pères Alain Chevrel, Edouard Elain, enfant du pays, à qui nous devons les historiques des fêtes de Sainte-Anne passées, (ci-contre, photo d'une messe de Sainte-Anne sur la cale "Marino") de François Chantebel, responsable de la Pastorale du Tourisme qui est présent à La Turballe, depuis 1939 et qui prononcera l'homélie en remplacement de l'ancien Évêque de Coutance et d'Avranches, de Jean Galisson qui exerce dans la presqu'île, surtout à Guérande et des deux prêtres Africains venus en renfort cet été: Aimé et Fidélis.

Fête de Sainte-Anne en 1970
La messe fut célébrée devant plus de 800 personnes devant les caméras de FR3 (Thalassa). Ces techniciens sont venus à la demande d'Éric Morice qui aurait dû porter la couronne en mer à bord de "ZÉPHYR". Merci Éric (ce bateau était parti à la Pêche au thon). La couronne fut portée à l'offertoire par Jean-Pierre Jarno, président de la Caisse de Secours.

Les cantiques étaient dirigés par Marie-Annick et les chants furent interprétés par "Mosaïque", chorale intercommunale dirigée par Louis Fruaud.

  ------------- -----------


Extraits de l'homélie
du Père François Chantebel
samedi 26 juillet 2008

"Dans l'évangile que nous venons d'entendre, Jésus a devant lui des gens qui espèrent dans un monde meilleur, mais qui sont indécis. Ils veulent bien prêter l'oreille à ses paroles, mais ils hésitent pour lui donner sa confiance... Il les rejoint dans certaines activités. c'est le pêcheur de Tibériade qui trie ce qu'il a pris dans ses filets. Il garde ce qui est bon et rejette ce qui ne vaut rien..."

... " Nous avons en nous des facultés de dépassements, de risques, d'audace qui font qu'en certaines circonstances, nous savons aller au delà du possible ... Nos relations relèvent où nous mettons l'essentiel de notre vie de famille et de notre vie sociale ... Là où est ton trésor, là aussi est ton coeur..."

"Tout ce que nous mettons en oeuvre pour garantir la vie de nos proches pour qu'il y ait davantage de solidarité, de justice et de paix révèle qu'il y a une puissance de vie et d'amour qui est toujours au fond de nos vies et qui est toujours prête à se donner ..."

..." C'est ce qu'ont redit les pêcheurs de La Turballe à Monseigneur Soubrier, l'évêque de Nantes, qui est venu les rencontrer le samedi 5 juillet dernier... Tout le port est touché, la solidarité de la commune est nécessaire. Dans cette situation, armateurs et matelots font front commun entre les scientifiques et les professionnels. Les marins agissent en personnes responsables, conscients d'un avenir en grand danger..."

"Ceux qui ont participé à cette rencontre ont été contents de trouver une oreille attentive à leurs soucis actuels ... Ils ont apprécié le dialogue qui s'est instauré entre le monde maritime et l'Église..."

... " Mais où trouver l'énergie pour affronter ce défi de vivre ensemble ?

 

 

Celui qui nous rassemble dans cette célébration eucharistique, nous fait signe par la manière de vivre, qu'il y a eu au milieu des hommes, ses frères. Il est venu vivre notre condition humaine ... en se mettant au service de ses contemporains dans les gestes les plus quotidiens : l'attention aux exclus, aux malades, aux oubliés de la vie ..."

... "L'attitude de service nous réserve que le trésor qui peut changer la vie, c'est le don de soi : le partage, la solidarité et que ce trésor est enfoui au coeur de chaque humain ... Il faut relever le défi de vivre ensemble ..."

... "Pour installer cela dans notre vie nous avons à regarder ceux qui nous ont précédé. Ils se sont laissés guider par cette puissance d'amour de Dieu ..."

... " c'est par exemple, Jésus le Crucifié rejeté par ses frères parce qu'il a trop aimé jusqu'au bout de sa vie et qui devient le Ressuscité ..."

... " Jésus nous invite à nous mettre au service de la perle précieuse qui est en tout homme. Chacun de nous est précieux à ses yeux surtout au milieu d'un monde qui l'oublie trop souvent et qui engendre : injustice, mépris, violence ..."

... " C'est ce que le Pape Jean-Paul II appelait à mettre en place : la Civilisation d'Amour. C'est un programme utopique pour certains, vigoureux pour d'autres, parce qu'il demande le prix de don de soi. C'est ce que notre Pape actuel Benoît XVI, aux jeunes à Sydney : "Vous les jeunes, bâtissez votre vie sur des fondations solides.
La communion au corps du Christ met entre vos mains ce trésor que nous avons à révéler au monde, dans le partage, la justice et la solidarité".


 

Á la fin de la messe, les 14 bateaux prirent la mer pour le dépôt de la couronne pour les Péris en mer à la suite de la vedette de sauvetage de La Turballe. Le dernier bateau à partir fut celui de Xavier Timbo.
- - - - - - - - - -
Cette fête de termina par le verre de l'amitié offert par la Paroisse.

Merci à tous ceux qui ont oeuvré pour la bonne réussite de cette fête.

Texte :
Photos :
Mise en page :

Jean Lecoq
Jacky Hérigault
Marcel Berlivet

 

  

 

 

 

Copyright © ACAT (Association des Commerçants et Artisans Turballais) - La Turballe . Tous droits réservés

Ecusson de La Turballe en loire-atlantique