La Fête de Sainte Anne - La Turballe - 2005


Les 51 ans de la Fête de Sainte Anne à La Turballe 

Samedi 23 juillet 2005 à 18 heures

Après le dépôt de gerbes à la stèle des Péris en Mer, gerbes de la Municipalité et du Comité Local des Pêches, la messe pouvait commencer.

Devant une assistance très recueillie, plus de 500 personnes, sous une légère pluie, la messe était célébrée par :

- le Père René PENNETIER, vicaire épiscopal, représentant notre évêque. Il est en outre chargé de la Mission de la Mer.

- du Père Victor BROSSEAUD, Curé de la Paroisse entouré du Père Alain CHEVEL, du Père Édouard ELAIN, du Père Laurent SAHA de Guinée et du Père Michel NANA de Côte d'Ivoire.

Les cantiques étaient assurés par la chorale de la Paroisse et la partie musicale était interprétée par le bagad de la presqu'île "Ar Poulig Gwen"

Au début de la messe, la barque de Sainte Anne était portée vers l'autel par quatre jeunes matelots de la Société de Sauvetage en Mer de La Turballe.

Cette messe était célébrée pour les péris en mer de notre port et des autres ports.

l'homélie fut prononcée par le Père René Pennetier.

Après que la couronne pour le péris en mer fut bénie, les personnes autorisées et les familles des pêcheurs et des Péris en mer embarquaient sur les 30 bateaux de pêcheurs qui avaient reçu l'agrément des Affaires Maritimes.

ils partaient en procession derrière le bateau amiral "CARLA EGLANTINE" de Sébastien VIAUD, la sécurité était assurée par la vedette de sauvetage "Côte du Pays Blanc" de La Turballe et par les zodiacs de cette même société de sauvetage.

Lorsque la couronne fut mise à l'eau, après une minute de silence, les bateaux firent un cercle autour de cette couronne dans un silence respectueux.

Puis ce fut le retour au port pour le verre de l'amitié offert par le Comité Local des Pêches.

Merci à tous les participants

Jean LECOQ

 

Extrait de l'homélie du Père René PENNETIER, vicaire épiscopal

"En raison de ses vacances, le Père SOUBRIER, notre évêque, ne peut pas présider cette célébration de la Fête de Sainte Anne. Il m'a demandé de le représenter aujourd'hui. Il veut ainsi nous signifier qu'il nous rejoint avec toute notre Église . . . qu'il se fait proche de nous, marins pêcheurs marqués par la crise de l'anchois . . . Vous tous inquiets pour votre avenir proche et plus lointain . . . quand des bateaux sont condamnés à rester à quai, c'est la vie d'un port et de tous ceux qui y travaillent qui est menacée."

. . . " Traditionnellement, cette fête de Sainte Anne à La Turballe veut faire mémoire de tous les péris en mer . . . c'est bien une fête dont le coeur est l'homme . . . une fête qui met en son centre, le personne humaine. La mer n'est rien . . . si elle n'est pas au service de l'homme."

. . . "La mer , elle est symbole de ce qu'il y a de plus beau dans la création que Dieu a donnée . . . mais il faut aussi respecter et sauvegarder."

. . . "La mer est symbole d'une réserve nourricière aux ressources extraordinaires, capables de nourrir des millions d'humains . . . si on sait la gérer . . ."

. . . "Combien ont quitté ce port de La Turballe sans y revenir ? C'est à leur mémoire que nous vivons cette célébration."

. . . "Source de vie, de nourriture, la mer est aussi une force de mort . . ."

. . . "Ses ressources ne sont pas inépuisables et c'est de notre responsabilité de les gérer pour le bien de tous mais aussi dans le respect des intérêts et des obligations de ceux qui en font leur métier et leur gagne-pain . . ."

. . . "Tout à l'heure l'Évangile parlait d'un trésor de grande valeur . . . la mer n'est-elle pas ce trésor que Dieu nous confie et qu'il nous invite à sauvegarder pour le bien et le service de tous . . ."

. . . "En cette fête placée sous le patronage de Sainte Anne, maman de Marie . . . que la prière de Salomon soit notre prière de croyants aujourd'hui.

"Seigneur, donne-nous, donne à chacun de nous, un coeur attentif, plein de discernement, un coeur intelligent et large qui nous permette d'accueillir la mer comme un don qui permette de respecter et de faire fructifier ce magnifique cadeau que tu nous a donné, qui nous permette d'utiliser ce don, non pas comme notre propriété, mais comme un bien que tu veux mettre au service de tous" . . .

René PENNETIER
Vicaire Épiscopal

 

La légende de Sainte ANNE

 

1
Un soir d'automne au Paradis
Doucement la vielle saint Anne
S'en fut trouver d'un air très crâne
Jessus qui resta tout surpris
De voir par une heure pareille
Sur route cheminer la vielle
Un soir d'automne au Paradis.

 

2
En l'embrassant de tout son coeur
Jesus lui dit : c'est toi grand-mère
Et l'aïeule au regard sévère
Qui semblait de mauvaise humeur
Fut troublée et ne su que dire
De voir Jesus sourire
En l'embrassant de tout son coeur.

 

3
Que veux-tu donc bonne Maman ?
Pourquoi prends-tu cet air si grave,
Reconnais-tu quelque entrave
A ton bonheur ? Oui mon enfant
Réparti sainte Anne attendrie
C'est qu'au paradis je m'ennuie
_que dis-tu là, bonne Maman

 

4
C'est vrai j'y ai trop de loisirs.
Il me faudrait un peu d'ouvrage.
Et bien souris moi car je gage
Que je vais combler tes désirs.
J'ai le Bretagne et te la donne
Si tu veux sois la patronne
Ainsi seront pris tes loisirs.

 

5
Et sainte Anne embrassa Jesus
Auray devint sa capitale.
Elle aima tant sa cathédrale
Son pays ses bretons têtus.
De son peuple fut tant aimée
Tant chérie et tant acclamée
Que jamais ne s'ennuya plus.

 

 

Reçu de l'Abbé Jean Lordonné
vicaire à Trescalan
26 juillet 1949
Marsac

 

 

 

 

Copyright © ACAT (Association des Commerçants et Artisans Turballais) - La Turballe . Tous droits réservés

Ecusson de La Turballe en loire-atlantique